C’est un soin relationnel que ces clowns d’accompagnement apportent à ces personnes vieillissantes ou en fin de vie : qu’importe les pertes cognitives ou de la parole … les clowns entrent en contact par le non verbal : le toucher, le regard, la mélodie, l’imaginaire, l’empathie.

Reportage